05/01/2012

A la découverte de Brides Les Bains et de Méribel

Après 8 jours de Pologne, il était temps de laisser bébé et d'aller faire un tour au ski pour bien commencer l'année pour.... 2 jours :-/ Oui, je sais, c'est court, mais avec un bébé en garde, on fait ce qu'on peut !

Bref, après avoir étudié pas mal de trajets possibles, on a finalement opté pour train jusqu'à Lyon, puis voiture de location pour rejoindre Brides Les Bains, en 2 heures. J'avais réservé une chambre à l'Hôtel Amélie, idéalement situé en plein centre-ville, et à 30 mètres à peine des télécabines qui vous montent sur Méribel. Mon avis est, comme d'habitude, sur Tripadvisor, et inclut le restaurant de l'hôtel, Les Cerisiers, (à éviter d'ailleurs).

Brides Les Bains

Mais avant toute chose, remettons les choses dans leur contexte : je n'avais pas mis les pieds dans les Alpes depuis 8 ans, tandis que ma chère et tendre n'y avait juste jamais mis les pieds.

Et dès le 1er soir, j'ai compris pourquoi ! Car, arriver un 1er janvier à 19h30 et vouloir manger sont 2 choses incompatibles. Après nous être faits refoulés (pour ne pas dire jeter notamment en ce qui concerne le pub-restaurant "La petite auberge"), nous avons fini à la pizzeria de la galerie marchande de l'Olympe où, heureusement, il restait à manger et 2 places, avant que le cuistot décide de ne plus servir.

Après une nuit réparatrice, et sous une pluie qui, je le devinais, devait se transformer en neige un peu plus haut, nous nous sommes mis en quête de nous équiper pour le ski. Pour le coup, et si pour le moment j'étais assez déçu de l'accueil de cette petite ville en cette période hivernale, j'ai retrouvé les sourire grâce aux 2 sympathiques loueurs de chez Skisloc, dont le magasin est situé place du Centenaire (toujours à Brides Les Bains). Nous avons ainsi pu louer le matériel complet pour 2 jours pour 70 €, ce qui était bien en deçà de toutes mes simulations internet préalables.

Pieds dans la neige

Après, direction les télécabines pour monter, mais surtout, pour l'achat du forfait ! Et là, ça fait mal.... :-/ En se limitant au domaine de Méribel, cela nous a couté la bagatelle de 162 € pour 2 jours ! Sans compter que si les télécabines sont pratiques, il faut tout de même compter 25 bonnes minutes pour rejoindre Méribel, et ensuite, il faut encore marcher pour attraper un télésiège ou des télécabines qui vous montent en haut des pistes. Bref, c'est lent et long.

Méribel

Bon, à part ça, si il a beaucoup neigé (tout le temps en fait) le 1er jour, on s'est rattrapé sur le second où on a eu soleil et neige. De plus, à cette période, il n'y a plus de touristes français, seuls restent les étrangers (russes et belges en majorité, anglais et néerlandais pour le reste), et ça fait, du coup, tout de même beaucoup moins de monde sur les pistes. Et ne pas faire la queue (comme pour le métro à Paris) au téléski, ça n'a pas de prix....

Déjeuner

Après, reste le problème des restaurants et de leur prix démentiels : compter 25 euros pour un petit déjeuner (ou n'importe quoi en fait), et la plupart se sont tellement adaptés qu'ils ne parlent pas français, et que tous les menus sont en anglais (véridique, vous pourrez le vérifier au Méribar !).

Méribel

Voilà en résumé, 2 jours de ski qui coutent un bras pour Méribel, mais le transport y étant pour beaucoup, je suppose que l'on ne dépense pas énormément plus en une semaine. Le domaine skiable par contre vaut vraiment le coup, mais vu les obstacles, l'amabilité des uns et des autres, la période scolaire doit être vraiment à éviter !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Billets antérieurs