14/05/2009

La carte, le GPS de demain ?


" C'est le moment de partir chez les SCHERK en week end, qui habitent un petit village perdu dans le centre de la France. Je rentre l'adresse dans le GPS, et c'est parti ! " Combien de fois cette situation s'est elle répétée à notre époque ? Car, il faut bien le dire, le GPS a révolutionné les trajets en voiture, a permis à ceux qui sont nés sans le sens de l'orientation de partir tout de même en vacances, et a facilité, à bien des égards, la vie des couples en voiture.
Oui, mais voilà, comme tout objet technologique, le GPS possède ses limites. Lesquelles me direz-vous ? Par expérience, je peux vous en citer plusieurs :
- La mise à jour des cartes n'est pas forcément journalière, alors qu'un sens interdit peut, lui, avoir été ajouté du jour au lendemain, et le GPS nous précipiter en plein dedans, au risque de prendre une amende, ou pire, d'avoir un accident
- Les indications des ponts et de leur limite n'y figure pas : certains camions s'en sont aperçus à leurs dépends
- Le GPS n'est pas forcément fiable à l'étranger, surtout si on ne dispose pas de la carte du pays.
- Si l'on a oublié le chargeur, point de batterie éternelle, et donc, point de GPS
- Si il y a des travaux, le chemin alternatif du GPS n'est pas une chose qui coule de source, et il m'est souvent arrivé de l'éteindre et de prendre ma carte pour poursuivre mon chemin.
Je pourrais continuer mon énumération encore longtemps, car la liste est longue. Mais le dernier point est bien le plus important, et c'est bien de cela qu'il est question : rien ne remplacera jamais une bonne carte routière. C'est d'ailleurs pourquoi je ne pars jamais sans ma carte.

Ce constat, les cartes et guide michelin l'ont bien compris. C'est pourquoi ils ont lancé un site internet dédié aux cartes Michelin et intitulé www.jamaissansmacartemichelin.com. Outre une présentation des cartes qu'il édite, Michelin propose également des quizz, et des vidéos à buzzer. Car, il faut bien le reconnaitre : la carte est le complément idéal du GPS. Et pour toutes les raisons que j'ai énoncé plus haut, et parce que une carte restera toujours plus précise qu'un GPS, car c'est l'homme qui l'interprête, et non la machine, les cartes ne sont définitivement pas prêtes de disparaitre.
Article sponsorisé

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Billets antérieurs